L’Ancilevien – Février 2015

Nous, Ancileviens, sommes attachés à un certain cadre de vie. D’un passé rural, nous avons conservé un esprit place du village. Un lieu, entre autres, l’illustre à merveille, aux yeux des communes voisines: le quartier d’Albigny. Ce havre de paix, mais animé, où l’on aime à déambuler quand s’offre à nous un peu de temps perdu. A Albigny, on peut boire un café, faire quelques emplettes, ou palabrer à l’ombre des platanes. Quelque art de vivre, oui. Avec des airs de bonhommie méditerranéenne l’été venu ; un trait d’union avec la plage d’Albigny et notre presqu’île où l’on peut se promener en famille dans un vrai parc paysager.

Aussi, quand la ville modifie le quartier, la population devrait être associée. Il faut préserver l’âme du lieu et non le transformer en « zoo du troisième du type », pour touristes d’affaire en goguette, dans un hypothétique centre des congrès. Faute de vraie concertation, les travaux pèsent sur la fréquentation des commerces. Quelle place demain pour les modes de déplacement doux (promenade à pied, vélo) qu’il faut ici conforter ? Ce sont là les vraies questions : posez-les ! Ces travaux nous coûtent 2,5 millions : qu’ils nous servent aussi.

A très bientôt.

JJ PASQUIER B SERRATE MC MISCIOSCIA J TORNIER C BOLY

www.plusbellemavie.org