Les Hauts d’Annecy-le-Vieux : nouveau nom de quartier N°7 d’Annecy, commune nouvelle

Le 26 mars se tenait le premier conseil de quartier des Hauts d’Annecy-le-Vieux, en présence de Jean-Luc RIGAUT, Maire d’Annecy commune nouvelle et de Bernard ACCOYER, maire délégué d’Annecy-le-Vieux. Tous deux avaient été à la rencontre des habitants et des commerçant dans la matinée. Lors de cette « déambulation politique », ils ont pris un peu le pouls de ce quartier urbanisé par îlots et dont l’aspect reste bien rural, n’était le domaine universitaire… Le principe et les contours des quartiers ont été votés l’automne dernier, rappelons-le.

J’attendais pour ma part avec impatience la mise en place de ce maillon essentiel à notre démocratie locale. La commune est devenue trop vaste et les communes déléguées peu fournies pour répondre aux attentes de proximité. Rappelons aussi que c’est une obligation légale (loi Vaillant de 2002 relative à la démocratie de proximité), pour les villes de plus de 80 000 habitants.

Le conseil de quartier s’est réuni de 17H00 à 18H30, puis s’est ensuivi une réunion publique, qui avait été bien relayée (prospectus, presse, internet, …). Une vingtaine de personnes étaient présentes, sachant qu’il est composé en gros :

  • D’habitants (40%)
  • D’élus (20%)
  • De représentants d’associations (20%)
  • De personnalités impliquées dans la vie locale (représentants de structures, commerçants, agriculteurs, bailleurs …) (20%)

La discussion était libre et a abordé des sujets divers.  Plusieurs interventions d’habitants ont permis de choisir trois thématiques de travail à mettre en place pour cette fin de mandat :

  • A la demande du Président du comité des fêtes, Anthony GRANGER, des animations seront proposées sur les Hauts d’Annecy-le-Vieux, afin de répondre aux attentes des habitants, qui apprécient ce genre de divertissement de proximité, complémentaire des propositions culturelles sur le centre d’Annecy.
  • Un soutien confirmé aux clubs sportifs, notamment le Rugby et le Handball aux Glaisins et un focus est présenté sur la Hall du Bray, qui sera sans conteste l’un des plus remarquables équipements sportifs de la ville, indispensable pour le campus, notamment les sportifs de haut niveau.
  • Suite à une proposition de ma part, par rapport à un usage parfois fortement perturbant pour la faune ou dégradant pour la flore des espaces naturels (Veyrier, bois des Glaisins,…) un consensus s’est formé autour de l’idée de la création de brigades vertes, pour sensibiliser des utilisateurs de la nature qui en connaissent mal les enjeux.

Le choix de la création de parkings relais à proximité immédiate du campus a été critiqué, pour demander de favoriser plutôt leur localisation vers le PAE des Glaisins ou même l’espace Rencontre.

Didier NORMAND, ancien directeur technique, a souligné les difficultés pour gérer les flux de déplacement en raison d’une forte progression de l’urbanisation ces dernières années.

Des échanges ont mis en avant aussi une carence au niveau des transports en commun et Jean-Luc RIGAUT a défendu les deux nouvelles lignes RYTHMO (fin du mois) avec un cadencement de moins de dix minutes désormais, dont l’actuel ligne 1 qui nous concerne (Campus- Meythet). Il a aussi rappelé le changement du paradigme « en croix » (toutes lignes passant par la gare), que nous appelions de nos vœux en conseil municipal et communautaire, pour une ligne qui fera un direct  Glaisins-Gare de Pringy et Hôpital, par la voie des Aravis.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des suites données à ces axes de travail locaux, prévus d’ici la fin de mandat !

Jean-Jacques Pasquier