Retour sur le projet de transition numérique à l’ordre du jour du dernier conseil municipal, la ville propose des projets ambitieux en lien avec la communauté de communes du Grand Annecy. L’enjeu numérique est reconnu comme la 4e révolution industrielle c’est pourquoi Annecy se lance une transition numérique 2018-2022.

Le point au conseil présentait les actions 2018-2019.

Cette transition est définie comme un ensemble de projets transversaux et ouverts, voulant apporter de nouvelle réponse aux citoyens et aux entreprises du bassin de vie. Les projets seront menés et discutés par des comités partenaires, civile et entreprises. Basé sur une volonté d’expérimentation, son déploiement sera fait de manière incrémentale en se basant sur les axes suivants:

  • Levier dans les enjeux environnementaux
  • Garantir le service public territorial de proximité
  • Attractivité économique touristique, sportive et culturelle
  • Accompagner les citoyens a l’usage numérique
  • Être acteur de la nouvelle économie

Toutefois, nous voulons une ville au service des citoyens et non un citoyen au service de la ville. C’est pourquoi nous resterons vigilants sur l’utilisation de ces systèmes pour nous diriger vers un concept de Responsive City qui aidera les représentants politiques à prendre des décisions de gestion basées sur des données objectives. Le but étant d’éviter le biais d’une Smart City qui se contrôlerait elle même.
Nous avons  soulevé, avec nos confrères, des questions intéressantes sur le sujet :

Quid de l’hébergement des données, sujet sensible et fondamental ?

Le sujet semble à l’étude, le maire répond que le stockage des données via un Datacenter se fera en France, voir localement si possible. Sans pour autant nous donner plus information sur la propriété de ces centres de données. Sur cette réponse se pose la question de l’empreinte écologique de telle structure, cette seconde question restée sans réponse pour le moment.

Quid du budget pour cette transition ?

Sur l’année 2018 c’est un budget de 100 000€, comprenant la réalisation des projets et surtout le recrutement de spécialistes de ce domaine, dont un Délégué à la Protection des Données (DPD) pour veuillez aux déploiements et surtout à la sécurité.

Quid de l’implication citoyenne dans la démarche?
La première expérimentation se fera dans les comités de quartiers qui en plus de rencontre physique et de réunions planifiées, se verront dotés d’un portail numérique pour compléter leurs échanges.

Une volonté ambitieuse que nous soutenons tout en demandant des garanties de l’implication citoyenne qui nous semble non moins essentielle que celui de la protection des données personnelles. Nous resterons vigilants sur ces points dans l’évolution de notre ville numérique.

Une première consultation a été faite le 1er mars, vous trouverez la note de synthèse produite par la vile d’Annecy ci-après :

2018-03-29 Synthèse Séminaire Transition numérique1er mars 2018

Julien Tornier