Nous devons reprendre l’initiative publique en termes d’urbanisme. Celle-ci doit s’appuyer sur une réflexion préalable en matière de transports et ne pas répondre aux simples opportunités foncières dictées par les promoteurs. Le logement doit être accessible à tous et nous devons, à l’instar d’Annecy, imposer des quotas de logements aux prix accessibles dans les programmes neufs (ou de locaux à usages collectifs). Un plan d’ensemble doit être pensé (révision du PLU) et les équipements collectifs doivent être programmés en amont de manière prioritaire. Un quartier ne peut se développer sans école, salles de réunions, parcs, gymnases, lignes de bus, commerces… Des zones vertes doivent être préservées dans tous les quartiers. Nous poursuivrons un objectif réaliste d’aucun recours déposés suite aux permis de construire accordés, avec une politique préalable de concertation et de médiation.

Venez en débattre avec nous en laissant un commentaire