La pollution dans l’agglomération annecienne est une réalité. L’impact en termes de santé est potentiellement préoccupant, notamment la qualité de l’air, lors des périodes prolongées sans précipitations. Au niveau local la priorité sera d’effectuer les mesures et de rendre les résultats publics : Champs électromagnétiques, électro-smog, qualité de l’air… Le principe de précaution s’‘appliquera et nous n’hésiterons pas à évoquer les sujets qui fâchent avec les Ancileviens et les partenaires de l’agglomération. L’équipe actuelle entretient l’illusion que tout va bien dans le meilleur des mondes, ce n’est pas notre vision de la politique.

Venez en débattre avec nous en laissant un commentaire