La première chose que nous ferons sera de nous intéresser vraiment aux transports collectifs et doux : négociation avec la SIBRA et l’agglomération pour le développement des transports en communs, développement de vraies pistes cyclables (éclairées, balisées, sécurisées), incitations au covoiturage (notamment pour les frontaliers) avec des parkings relais… Avant de promettre des transports collectifs à haut-niveau de service, il faudrait peut-être déjà qu’il y ait des lignes de bus dans tous nos quartiers.

Venez en débattre avec nous en laissant un commentaire