De toutes les formes de pollution qui touchent notre commune, la pollution sonore est une de celles sur lesquelles nous pouvons agir directement. Ce n’est pas en ajoutant à la va-vite des ralentisseurs suite à la plainte de riverains (absolument inconfortables pour qui doit utiliser ces voiries) que l’on résout sérieusement les problèmes. Revêtements moins bruyants, médiations, sensibilisation, police municipale plus présente sur le terrain, arrêt des dérogations aux chantiers pour que le samedi redevienne une journée calme… chaque solution doit être envisagée avec attention. Encore faut-il connaître les quartiers et les habitants pour faire les bons choix…

Venez en débattre avec nous en laissant un commentaire