Ce vendredi 6 avril 2018 se tenait à Cran-Gevrier la dernière réunion de consultation citoyenne autour du thème Imagine le Grand Annecy.

Une salle pleine au sein des nouvelles papeteries de la ville, nouvelle pépinière d’entreprises.

On a pu retrouver dans ce hall une représentation forte de la diversité de la population, avec des prises de parole libres aussi bien d’enfants que d’adultes. La plus jeune ayant 11 ans et la doyenne faisant partie des pensionnaires d’une maison de retraite, belle preuve de partage et de démocratie.

Beaucoup d’idées se sont exprimées pour le futur du Grand Annecy, nous allons nous en faire écho en les regroupant par thématique dans nos futures publications.

Le transport / l’écologie

Un point que nul ne saurait contester, suite à de multiples prises de parole :  le transport sur le bassin est médiocre! Pour ne citer que l’un des intervenants : « Annecy à 30 ans de retard sur les transports« . En effet, force est de constater que les bouchons se multiplient sur l’agglomération, que le transport en vélo est jugé dangereux sur certaines portions, ou encore que les lignes intercommunales sont insuffisantes et peu ponctuelles, tout comme les lignes transfrontalières. C’est une agglomération victime de son succès qui maintenant doit faire face à cette problématique des transports. Et n’oublions pas le problème particulier de la rive Ouest du lac, côté St-Jorioz : cette route surchargée oblige à repenser les transports en Commun sur cette rive. Quant au projet de tunnel sous le Semnoz, celui-ci  est de plus en plus perçu comme ne pouvant résoudre les embouteillages, voire pouvant même les aggraver, pour toutes les communes riveraines.

C’est le constat de notre population. Mais des propositions viennent en face de leurs critiques.

Il faut revoir le mappage des lignes, rendre le transport en commun plus intéressant que la voiture, et cela en incitant les gens à laisser leur voiture dans des parkings relais et favoriser l’autopartage. Mais aussi, continuer à promouvoir les Bus à Haut Niveau de Service (BHNS), désenclaver la gare d’Annecy et lui donner un vrai rôle de choix alternatif d’un ferroviaire à la hauteur de l’enjeu. Une citoyenne nous cite la ville exemplaire de Strasbourg en terme de transports.

On entend aussi des solutions en cours, comme le Léman Express qui pourra relier rapidement Annecy à Genève et qui devrait faciliter le transport de nos frontaliers. Des idées, ont déjà été proposées en mairie : le transport collectif d’ élèves géré par des bénévoles qui en ont le temps et l’envie. Une collecte d’informations pourrait se faire lors des réunions publiques, pour connaître le mode transport des personnes présentes et le pourquoi de ce choix, pour mettre en avant le manque de service des transports collectifs.

Cette problématique du transport amène naturellement des remarques et des demandes quant aux impacts environnementaux induits. Le constat est là, le niveau de pollution est élevé sur le bassin de vie avec une peur du « Pire en pire ». Toutefois, les personnes présentes ont foi dans le fait que le regroupement des communautés de communes va induire un effet de prise de décision plus large qui pourrait répondre à cet enjeu.

Une idée expérimentale est émise : « la journée sans voiture en ville » une fois par an, pour démontrer que c’est possible mais aussi et surtout pour faire émerger une conscience collective.

Le transport : « C’est une vision de la société et la prise de conscience de notre population. »

Bénédicte Serrate et Julien Tornier